Travaux publics

PRENDRE NOTE…

 Que lorsque vous voulez rejoindre l’inspecteur municipal pour toute demande, vous devez appeler au bureau municipal au (819) 263-2622 et nous acheminerons la demande selon sa priorité.

  • Eau potable

En 2004, suite à plusieurs bris d’eau et plusieurs inconvénients répétitifs, les élus décident de changer 5,6 kilomètres de conduite d’aqueduc sur les routes Marie-Victorin et Durand. Un projet approchant les 500 000 $. Les travaux débutèrent le 23 août et se terminèrent le 8 octobre.

 En 2005, afin de répondre aux récentes normes sur l’eau potable, la construction d’une nouvelle usine de filtration lente, de traitement aux UV et de chloration s’impose. Les travaux débutent le 1er septembre. L’attestation officielle du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs concernant la mise aux normes et le traitement de l’eau potable a été reçue en janvier 2009. Un projet de 1 300 000 $.

 En 2007, c’est au tour de la rue Beauchemin. Changement de la conduite d’aqueduc sur une longueur de 1 kilomètre et deux forages directionnels sous Marie-Victorin. Un projet de 100 000 $.

 En 2008, il y a eu prolongement du réseau d’aqueduc dans le Rang St-Charles ouest sur une longueur de 300 mètres.

 En 2010, installation du réseau d’aqueduc sur le prolongement de la rue des Loisirs.

Pour les plus curieux, voici d’où vient l’eau que l’on boit et comment elle arrive à notre robinet :

La municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets est alimentée en eau brute à partir d’un plan d’eau réalimenté par une résurgence (eau de surface) qui est situé à Sainte-Sophie-de-Lévrard. Une prise d’eau située dans le lac permet d’acheminer l’eau de façon gravitationnelle vers le bâtiment de traitement. Dans ce bâtiment, la conduite d’amenée d’eau brute est divisée en deux afin d’alimenter chacun des filtres à sable lents.

 L’eau brute est filtrée sur deux filtres à sable lents circulaires d’un diamètre de 10,3 m, chacun à un taux de filtration de 0,4 m/h. Les filtres sont conçus pour traiter chacun la moitié du débit journalier maximum pour un horizon de 30 ans (267,5 m3).

 L’eau filtrée s’écoule par la suite vers le bâtiment de traitement pour subir deux étapes de désinfection : une par rayonnement UV et l’autre par hypochlorite de sodium. De la sortie de la conduite de contact, l’eau rejoint le réservoir d’eau potable de 1 590 m3.. La conduite d’amenée (250 mm de diamètre) du réservoir alimente directement une partie des usagers dans les municipalités de Sainte-Sophie-de-Lévrard, soit 40 usagers et trois fermes et de Sainte-Cécile-de-Lévrard, soit 40 usagers et deux fermes qui y sont raccordés.

 Les usagers de notre municipalité sont alimentés en eau potable à partir du réservoir principal situé sur la route 218. Le système de pompage pour la distribution de l’eau est composé de deux pompes d’une capacité totale de 4 500 m3/d (825 guspm) pour les besoins domestiques et une pompe de 5 450 m3/d (1 000 guspm) pour la protection incendie.

 Le réseau de conduite d’eau principale parcoure 49, 81 kilomètres.

 À tous les jours, l’opérateur doit inscrire au journal d’exploitation les observations, les lectures, les vérifications et les commentaires qui sont requis. Il doit prendre des échantillons d’eau sur le réseau à raison de quatre fois par mois. Les échantillons sont expédiés en laboratoire où les analyses des principaux paramètres de qualité sont réalisées et les résultats nous sont transmis ainsi qu’au ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs.

  •  Eau usée

La municipalité offre le service d’égout principalement aux résidents du village. Le réseau couvre 5,7 kilomètres de conduite d’égout principale.

Un projet d’assainissement des eaux usées est déposé et attend l’aval du ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs pour se concrétiser et ainsi répondre aux normes.

Les autres résidents possèdent leur propre traitement des eaux usées.

  • Réseau routier

Le réseau routier compte 55,24 kilomètres de voie public dont 41,26 sont déneigés.

En 2008, sur une longueur de 1 kilomètre, le Rang St-Charles a été solidifié, rechargé et asphalté. Les travers ont été changés et les fossés nettoyés. Un projet de 150 000 $.

La route Lelaidier a été rechargée sur une longueur de 2,15 kilomètres. Au printemps 2009, elle a été asphaltée sur une largeur permettant une piste cyclable. Un projet de 250 000 $

Depuis la mi-juillet 2009, le parc de la Tomaterie, situé à l’intersection des routes Marie-Victorin et Lelaidier, a été aménagé afin de servir de halte ou de stationnement aux cyclistes et aux marcheurs.

Aussi, en 2009, il y a eu rechargement des routes Lamothe et Poisson.

En 2010, des travaux de consolidation sur la route du Quai ont été effectués et se poursuivent en janvier 2011. Il y a eu prolongement de la rue des Loisirs et modification de l’intersection est de la rue Durand et de la route Marie-Victorin.